mercredi 1 février 2012

Ma voix et moi

par Laurence Valentini , Paru dans Pèlerin N° 6739 du 26 janvier 2012

Élisabeth Fresnel : "La voix dit bien plus que les mots"


Reflet de notre humeur et de nos émotions, notre voix nous révèle... ou nous trahit. Heureusement, nous pouvons apprendre à l'apprivoiser. Voici les conseils d'Élisabeth Fresnel, phoniatre et cofondatrice du Laboratoire de la voix.

Pèlerin : Pourquoi notre voix révèle-t-elle autant de nous-mêmes ?
Elisabeth Fresnel : La voix reflète nos émotions. Elle dit davantage que les mots qu'elle véhicule. Lorsque nous parlons, trois paramètres interagissent : la hauteur du son - plus ou moins grave - ; l'intensité - faible ou forte - ; le timbre - l'ensemble de vibrations et de composantes du son.

Grâce à eux, on parle un peu comme on écrit : on souligne, on met des guillemets, des points d'interrogation... Mais lorsque l'on est en souffrance, la voix s'appauvrit ou s'altère. La personne dépressive, par exemple, a une voix souvent monocorde ; ceux qui manquent de confiance en eux ont une voix décalée, inappropriée.


Il arrive souvent que l’on n’aime pas sa voix… quelles en sont les raisons ?
Nous percevons notre propre voix par deux modes : l'un aérien - elle sort de la bouche et revient par l'oreille ; l'autre interne, puisque nous l'entendons aussi de l'intérieur grâce aux vibrations et aux résonances osseuses.


Or, cette seconde réception n'existe plus lorsque l'on écoute sa voix enregistrée. On ne la reconnaît pas. Cela dit, il faut aussi s'aimer soi-même pour aimer sa voix. Le manque d'estime de soi peut expliquer ce désamour.


Quels conseils donneriez-vous à une personne qui désire améliorer sa voix ?
D'abord identifier son problème avec un professionnel. Un nodule ou une lésion sont-ils responsables des difficultés qu'elle rencontre ? Est-ce la traduction d'une fragilité psychologique ou bien la personne a-t-elle pris de mauvaises habitudes qui nécessitent des séances d'orthophonie ? C'est seulement ensuite que l'on peut envisager une thérapie vocale.

Laboratoire de la voix : 01.53.67.96.00.
À lire
Vivre mieux avec sa voix , d'Agnès Augé. Un guide pour comprendre son comportement vocal et l'améliorer, Éd. Odile Jacob, 2011, 240 p. ; 19,90 €.
L'Odyssée de la voix , de Jean Abitol, Éd. Robert Laffont, 2005, 516 p. ; 23 €.
SOS voix , de Yaël Benzaquen, G. Trédaniel éditeur, 2010, 256 p. ; 20 €.


Source

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.