jeudi 27 septembre 2012

S’accorder sur l’interprétation


« Que vous travailliez sur un gospel, le requiem de Mozart ou un morceau d'Amel Bent, l'exigence musicale doit toujours être la même. Il n'y a pas de grande ou de petite musique. Il y a une bonne et une belle interprétation, ou une interprétation ratée »

Au moment de la reprise de la chorale, rappelons-nous la chose importante : pour créer de l’émotion il faut toujours avoir le souci d’une bonne interprétation ; c’est-à-dire déjà une interprétation bien partagée par tous les choristes.

Tout l’article de Pierre-Gérard Verny (cité ci-dessus) est intéressant : écrit au sujet des chorales scolaires, il vaut tout autant pour les chorales d’adultes !

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.