jeudi 3 avril 2014

Le chant d'une vie


Dans une résidence pour seniors de Stuttgart, le musicien Bernhard König a découvert la beauté et la qualité des voix “avec des rides”. Il s’entretient avec des hommes et des femmes en les faisant parler des chansons qui ont marqué des épisodes de leur vie. En évoquant leurs souvenirs, ces personnes, souvent isolées et apathiques, s’épanouissent. Magdalena, 78 ans, partira du titre “Kann denn Liebe Sünde sein” (“L’amour peut-il être un péché”), pour évoquer sa grossesse à 14 ans, la naissance de sa fille, la mise au ban du village et les coups donnés par sa mère. Le compositeur travaille aussi à Cologne avec un chœur expérimental composé de chanteurs de plus de 70 ans. Ceux-ci se racontent leurs biographies qui donnent lieu à des compositions. Le parcours du doyen, 91 ans, a permis de créer un chant expressif que tous entonnent avec ferveur. Un documentaire émouvant présenté dans plusieurs festivals.



Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.