dimanche 22 février 2015

Il Carnevale di Venezia




Il Carnevale di Venezia

Siamo ciechi, siamo nati
per campar di cortesia
in giornata d’allegria non si niega carità
Donne belle, donne care,
Per pietà non siate avare.
Fate a poveri ciechetti un tantin di carità
Siamo tutti poverelli
che suonando i campanelli
che scuotendo li batocchi.
Col do re mi fa sol la
Domandiam la carità
Deh ! soccoretecci, donnette amabili
Siate benefiche coi miserabili
Noi siamo poveri di buona bocca
Siam pronti a prendere quel che ci tocca
Deh ! soccoreteci per carità,
Che carnevale morendo stà.

Le carnaval de Venise

Aveugles, nous sommes nés
Pour vivre de la bonté d’autrui,
Un jour de fête l'aumône ne se refuse pas.
Belles dames, gentes dames,
Par pitié ne soyez pas avares.
Faites à de pauvres aveugles un peu de charité.
Nous sommes tous de pauvres gens
Qui faisant sonner nos clochettes
Et secouant nos cannes blanches
Sur do, ré, mi, fa, sol, la
Demandons la charité.
De grâce, secourez-nous, gentilles commères,
Soyez bienveillantes envers les miséreux.
Nous sommes de pauvres hères peu exigeants,
Prêts à prendre ce qu’on veut bien nous donner.
Secourez-nous, par charité,
Maintenant que le carnaval touche à sa fin.









Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.