samedi 14 mars 2015

Belle qui tiens ma vie




Thoinot Arbeau, 1589
Belle, qui tiens ma vie
Captive dans tes yeux,
Qui m'as l'âme ravie
D'un souris gracieux,
Viens tôt me secourir
Ou me faudra mourir.

Pourquoi fuis-tu, mignarde,
Si je suis près de toi ?
Quand tes yeux je regarde
Je me perds dedans moi,
Car tes perfections
Changent mes actions.

Approche donc ma belle,
Approche toi mon bien,
Ne me sois plus rebelle
Puisque mon cœur est tien,
Pour mon mal appaiser
Donne-moi un baiser.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.